Fourquevaux : Carbonade 2 l’approche innovante d’un nouveau quartier

Une démarche participative et un shéma de mixité !
la mairie de Fourquevaux souhaite que cette opération de Carbonade ne soit pas un simple lotissement-dortoir mais au contraire un nouveau quartier vivant, formant avec le centre-bourg ancien, tout voisin, un ensemble cohérent « , explique le premier élu de Fourquevaux.

Carbonade 2 à FOURQUEVAUX : une approche participative innovante pour un nouveau quartier de village rural

On a pris l’habitude de voir nos villages s’étendre par une juxtaposition de villas sur des terrains agricoles. Les pâtés de maisons poussent d’un coup comme des champignons. Qui n’a pas rêvé de définir les caractéristiques du quartier dans lequel il va vivre ?
Aujourd’hui, la réglementation sur l’#urbanisme permet dans des cas précis de faire élaborer par les citoyens, le cahier des charges d’un nouveau quartier. (Dispositif « Orientations d’Aménagement et de Programmation – OAP »)

François Aumonier maire de Fourquevaux
François Aumonier, Maire de Fourquevaux, croit fermement en ce projet participatif / @creditphoto FC

C’est ce que propose la commune de Fourquevaux pour l’opération Carbonade 2 ; Son #Maire, François Aumonnier décrit le schéma dans lequel il attend les idées des futurs habitants.
Une démarche participative et un shéma de mixité !

La vie de village est une aventure collective où chacun trouve ce qu’il apporte : l’échange, le plaisir de « faire ensemble », la richesse des points de vue différents qu’on exprime pour arriver à un but partagé. C’est cela qui existe dans la vie associative et municipale, et que nous vous proposons d’appliquer aujourd’hui à la définition du nouveau quartier de Carbonade, à la définition de votre propre cadre de vie. Logement, services, équipements, commerces, espaces verts, circulation, stationnements… tout pourra être abordé.

A travers l’OAP, la mairie de Fourquevaux souhaite que cette opération de Carbonade ne soit pas un simple lotissement-dortoir mais au contraire un nouveau quartier vivant, formant avec le centre-bourg ancien, tout voisin, un ensemble cohérent « , explique le premier élu de Fourquevaux.

  • Mixité au niveau des constructions pour échapper à l’image trop traditionnelle des lotissements mono-architecture.
  • Mixité sociale (avec des logements sociaux intégrés)
  • Mixité intergénérationnelle
  • Mixité dans les surfaces habitables
  • Mixité habitat / équipements / activités économiques

Autour de tout cela l’intégration dans la ville, dans la vie locale et associative, avec la population actuelle. Pas évident d’entrer en contact avec les futurs habitants, qui attendent de leur côté la définition du nouveau quartier car qui d’autre qu’un habitant, actuel ou futur, du village saurait déterminer ce qu’il souhaite ?

Qui est le premier de l’œuf ou de la poule ?

Heureusement, d’autres aventuriers de l’urbanisme ont déjà expérimenté l’ #OAP et la Société Coopérative d’Intérêts Collectifs « Faire Ville » va faire le lien entre #Fourquevaux et les communes qui ont déjà créé des quartiers à partir d’une démarche participative.

Carbonade 2 plan
Le futur quartier de la Carbonade 2 / @créditphoto FC

Tout cela pourrait se faire dans la simplicité s’il ne fallait tenir compte des opérateurs intervenant sur le projet. En effet le foncier reste dans les mains du propriétaire, qui a mandaté APR Foncier pour piloter l’opération. Ce Lotisseur-aménageur a des objectifs, notamment en matière d’équilibre financier, et des délais dans son viseur. Ceux-ci ne s’harmonisent pas forcément avec la démarche, plus « humaine », de l’équipe municipale. Néanmoins, s’il est vrai que le lotisseur a laissé entendre qu’il pourrait prendre en compte les souhaits de la ville et les résultats de l’OAP, la condition soumise à un accord d’augmentation de la densité des constructions pour ce programme n’a pas convaincu les élus, qui rappellent que pour la commune cette demande ne peut être envisageable, a vu de la taille humaine de ce village et du projet.

L’avenir reste incertain pour ce futur quartier

Quadrature du cercle, bras de fer à envisager ou rencontre de bonnes volontés ? On peut facilement imaginer que si la commune s’était portée aménageur pour l’opération Carbonade 2, des verrous auraient déjà sauté, mais respectueux de la démocratie, François Aumonier, Maire de Fourquevaux, à respecté le choix du conseil municipal, qui n’était pas favorable à un tel dessein.

Pour en savoir plus sur ce projet, suivre son développement, ou découvrir la démarche OAP, voire participer à cette démarche, rendez-vous sur le site de Fourquevaux.

Le Petit Revelois

Fourquevaux, situé aux portes du Sicoval, sur l’axe Revel-Toulouse, à 12km des centres commerciaux de Labège et de Saint Orens est desservi par la ligne 57 du réseau Arc en ciel et d’un dispositif de transport à la demande de #Tisséo. Cette petite bourgade de 800 âmes dispose d’un joli centre-ville légèrement excentré de cet axe, qui lui permet de se développer dans le calme. Une vie locale soutenue et dynamique. Néanmoins, il est préférable, en cette zone rurale, de disposer d’un moyen de locomotion, permettant de joindre rapidement et à tout moment de la journée un terminus du réseau de transport en commun de Toulouse, et pour les adeptes de l’automobile, l’entrée de l’autoroute se situe à 8 kilomètres.

La commune organise son développement de part et d’autre de ce centre-ville pour conserver une continuité de l’axe de vie de la commune. Une première zone est en « attente » au nord-ouest, alors qu’au sud-est le projet Carbonade 1 est réalisé à près de 80% et se profile Carbonade 2. Le village devrait pouvoir compter, à 500 m du nouveau centre de Carbonade, sur une épicerie installée dans un bâtiment de la mairie. Deux pas plus loin, un cabinet de kiné est déjà présent. Un peu plus haut, une pizzeria accueille et livre les gourmands. Quels autres services et/ou commerces pourraient s’installer ? Une maison regroupant des professionnels de santé ?

Publicités

Les GAGA(s) s’exposent à la nouvelle adresse de la Galerie 113

Du côté de la Pomarède, dans un jardin à La Walt Disney, un couple étrange vit dans une belle roulotte ancienne, flanquée de petits ateliers d’artistes :

C’est un duo qui lorsqu’il prépare une exposition en commun, s’est baptisé « les GA-GA », en collant l’une à l’autre la première syllabe de chacun de leur patronyme :
GA-teau et GA-rnier, Sophie et David pour leurs intimes.

Les gagas 2Ces deux joyeux lurons travaillent d’ordinaire en solo, même s’ils s’influencent souvent réciproquement. Mais leur créativité inépuisable et féerique redouble, voire quadruple lorsque toutes leurs mains s’activent. Sous la dictée loufoque de leur cerveau à quatre hémisphères, toujours prompts à turbiner sur des jeux de mots aussi tirés par les cheveux que cocasses, ils font de vraies merveilles : avec des riens, des bouts de ficelle, des débris de tissus, de bois ou de verre, mais aussi avec un soupçon de terre cuite, des objets de rebut, et quelques boulons tirés d’une valise magique qui se remplit toute seule…

Ils créent ainsi des sculptures qui rivalisent avec celles de la fabrique de Gepetto et font la nique aux Beaux-Arts, auxquels ils n’ont rien à envier : ni le savoir-faire, ni  l’esprit d’avant-Garde.

Vous êtes donc gagalement invités à venir savourer leur surprenante galerie de portraits, imaginaires ou réalistes, réalisés dans des matériaux inattendus mais qui pèsent d’un poids très juste = celui du talent associé à la Poésie.

Les GAGA(s) s’exposent à la nouvelle adresse de la Galerie 113, au 36 avenue Frédéric Mistral à partir du 3 Novembre 2017

Concours photos : Les jardins du Canal du Midi

Une exposition au Musée du Jardin du Canal du Midi pour le gagnant du concours !

Une exposition au Musée du Jardin du Canal du Midi pour le gagnant du concours !

Dernièrement votre magazine web, avait organisé, un concours à l’occasion de la vidange décennale du  lac de Saint-Ferréol de Revel.
Notre grand gagnant de ce premier concours, fut le photographe Laurent Fauré qui avait été plébiscité par le public #Lauragais
Aujourd’hui, nous vous proposons en partenariat avec Dominique Pilato, directrice du Musée des jardins du Canal du Midi, un concours photos sur les jardins du Canal du Midi, qui se trouve au Lac de Saint Férréol (situé sur trois départements Revel Haute-Garonne, Sorèze Tarn, Les Brunels Aude).
Cette fois ci, le gagnant, en plus d’être présenté publiquement sur les réseaux sociaux et notre magazine, aura le plaisir d’exposer ses œuvres photographiques des Jardins du Canal du Midi de Revel, au sein même du Musée.

Règlement du concours :

  • 2 photos (1 jour et 1 nuit)  des jardins du Canal du Midi, à envoyer à l’adresse suivante : petitrevelois@gmail.com
  • Les photos seront présentées aux lecteurs qui voteront pour la photo de leur choix.
  • Le vainqueur du concours sera mis à l’honneur sur le journal « Le Petit Revelois » (bio, coordonnées, photos) avec la photo gagnante et 2 autres photos de son choix et d’une exposition au Musée du Canal du midi.
  • Fin des inscriptions pour les participants : le 31 août 2017
  • Fin des votes : 15 septembre 2017
  • Résultat : 1er octobre 2017jardin du canal du midi

 

37


amazon

 

 

Dernière d’un spectacle de nuit exceptionnel pour deux danseurs dans le parc de Saint-Ferréol.

Le barrage de Saint-Ferréol est le réservoir des sources du #Canal du #Midi qui, endiguées dans ce grand #lac, commencent ici leur descente vers le canal. Le destin de toute eau est la confluence. Les gouttes courent à la rencontre d’elles-mêmes, s’assemblent et s’unissent pour devenir d’autres eaux encore. L’eau incarne la beauté même de la rencontre. Sans eau, point de vie et point de vie sans mouvement.

C CE SOIR DERNIERE DU SPECTACLE

 » POUR DEUX DANSEURS EN PLEIN AIR ET DE NUIT « 

PARC DU MUSEE ET JARDINS DU CANAL DU MIDI DE SAINT-FERREOL

Jeudi 20 juillet à 21h

DANSE DE SILENCE

DANSE DE SILENCE est une création sur commande du Musée et Jardins du Canal du Midi. La danse incarne le lieu au présent, son histoire, sa fonction, son esprit. Le décor est réduit au minimum. La musique de la danse est l’eau elle-même.

A 21h, sur la terrasse du musée, le public est accueilli par Wes Howard, chorégraphe, avant d’être invité à emprunter le chemin qui descend dans le parc. On entend déjà la musique de l’eau en découvrant les danseurs à l’œuvre dans un cercle de lumière qui jouxte le grand jet d’eau. La danse et les eaux vives sont illuminées de discrets projecteurs, créant une atmosphère élégante de féérie, inspirée de l’âme même des eaux du jardin. A la fin des trois danses d’une quinzaine de minutes chacune, le public est de nouveau invité à regagner la terrasse le long du chemin, balisé entretemps d’une dizaine de brulots à flamme vive.
LA COMPAGNIE   DANSE DE SILENCE – MEHDI MOJAHID

La compagnie Danse de Silence – Mehdi Mojahid est une association loi 1901 dont l’une des missions principales est de proposer des performances de danse créées sur mesure pour des lieux d’exception n’ayant pas vocation de spectacle. En parallèle à son travail de création pour les salles de théâtre, l’association Danse de Silence approfondit son travail d’animation, par la danse, d’espaces patrimoniaux. Au cours des quatre dernières années Mehdi Mojahid a dansé sous la direction du chorégraphe Wes Howard dans une dizaine de musée et lieux de patrimoine à travers l’Europe : Le Musée Champollion de Figeac, le Musée Ingres de Montauban, le Musée d’Art Contemporain d’Alicante (Espagne), le Musée du Lauragais de Castelnaudary, le Musée de l’Université d’Alicante, l’Espace Carpe Diem Arte e Pesquisa à Lisbonne etc. En plus de son activité artistique, l’association propose aussi des formations et ateliers de danse contemporaine organiques pour tous les niveaux. L’association Danse de Silence œuvre à porter la danse là où elle est inattendue et elle a toujours suscité de l’émotion auprès d’un public peu habitué à cet art.

Mehdi Mojahid

Mehdi découvre très tôt la #scène dans un atelier de #théâtre pour enfants à Revel et qu’il continue aujourd’hui avec la danse.
Depuis ces cinq dernières années, il partage son temps entre les salles de #danse de différents pays d’Europe où le chorégraphe américain Wes Howard (ile-de-danse.org), l’invite à se former et les amphithéâtres de l’#Université Jean Jaurès. Aujourd’hui diplômé d’un MASTER recherche en Histoire de l’Art contemporain, il se consacre à plein temps à la danse dans sa  » Compagnie Danse de Silence – Mehdi Mojahid ». Son parcours a toujours croisé l’étude de l’histoire de l’art et la pratique de la danse, confère à son travail une richesse dont un tel métissage est capable.
Très attaché à la notion d’art contemporain qu’il considère comme un média de partage pluriculturel. Mehdi œuvre à créer une danse sensible, se révélant dans un dialogue avec différents espaces du patrimoine.

sequentia19
Cylla von Tiedemann, Courtesy of Canada’s National Ballet School

Jackson Carroll est né à Toronto en 1991. Il a commencé la danse à l’âge de dix ans dans l’école de formation professionnelle du Ballet National du Canada où il a étudié la danse classique, contemporaine, de caractère, l’expression théâtrale. Une fois diplômé, il est embauché comme apprenti au Ballet National. 

Un an plus tard, Jackson quitte Toronto pour travailler avec Martin Schlaepfer comme soliste au Ballett am Rhein à Dusseldorf où il crée de nombreux rôles et danse dans diverses productions pendant cinq ans parmi lesquelles on trouve : L’Après-midi d’un Faune de Jerome Robbins, Les Quatre Tempéraments de George Balanchine, Scenario de Merce Cunningham, Symphonie des Psaumes de Jiri Kylian et Solo de Hans Van Manen. 

Depuis la saison de 2015/16 Jackson danse au Ballet du Capitole de Toulouse, sous la direction de Kader Belarbi et inaugure une recherche avec Mehdi Mojahid, sous la direction de Wes Howard, en danse organique improvisée.

Wes Howard

Wes Howard est né américain en 1942, et vit aujourd’hui à #Castelnaudary en #Lauragais où il continue à travailler pour les talents émergents dans le cadre de l’association  » ILE DE DANSE « .

Il crée l’atelier danse de la Sainte Baume en 1971, année durant laquelle il est recruté comme conseiller technique et pédagogique au Ministère français de la Jeunesse et des Sports. Il initie de nombreux jeunes à la danse parmi lesquels Daniel Larrieu, Michel Kelemenis, Thomas Duchatelet, Stéphanie Aubin, Bernadette Doneux, Chiara Bortoli etc.

De 1978 à 1982, il encadre les stages d’initiation à la danse contemporaine pour professeurs des conservatoires nationaux de région.

En parallèle de son travail pour l’Etat, il reste actif dans le monde de la danse. A partir de 1976, il enseigne à l’Académie Princesse Grâce (Marika Besobrasova) à Monaco, à l’Accademia San Barnaba de Venise, au conservatoire d’Aix-en-Provence, à Toulouse et à Paris. En 1991, il inaugure avec Tayeb Benamara ses recherches en danse environnementale, sous l’égide de la Communauté Européenne, dans les hautes terres de l’île de Corvo aux Açores. Par ailleurs, dès 1995, il anime des formations pour professionnels au Théâtre contemporain de la Danse à Paris, ensuite au Centre National de la Danse à Pantin. Son atelier aux Hivernales d’Avignon a fonctionné de 1998 à 2008. Il anime des ateliers au Cantinonearte Teatri en Toscane, au Centro di Ricerca Vocale di Venezia et au Centro em Movimento de Lisbonne. Wes prend sa retraite en 2008.

Musée Dom Robert – juillet 2015 – Google Photos

Un petit aperçu de la merveilleuse collection Dom Robert, visible à l’Abbaye de Sorèze (Tarn). Une merveilleuse galerie Photo Google, crée et mis en ligne par Sophie Gg.43 nouvelles photos · Album créé par Sophie Gg

Source : Musée Dom Robert – juillet 2015 – Google Photos

SOREZE – découvrez  » La Route des marchands » !

A découvrir :

Un nouveau site à vu le jour : La Route des Marchands. Le magazine de Revel, Le Petit Revelois, partage avec vous, cette nouvelle adresse sur la toile, qui permettra à tous, de découvrir les commerçants et artisans de Sorèze, Dourgne et même jusqu’au Cammazes.

Agenda : A noter, les prochaines sorties culturelles sur Sorèze.

 

 

 

 

 

Source : SOREZE – laroutedesmarchands.simplesite.com

Une incroyable découverte au Musée Canal du Midi

EXPOSITION EXCEPTIONNELLE DU PINNILUPUSAMBRAX

Cette découverte improbable, sera le centre du travail, exposé cet été par le Musée et Jardin du Canal du Midi.

L’inauguration de ce samedi 24 juin, sera l’occasion de révéler au publique cette «Folle histoire du Canal».

C’était la vidange décennale en cette année 2016, au lac de Saint-Férréol. Comme tous les dix ans, l’eau s’est retirée, comme à son habitude, mais alors que personne n’avait jamais rien remarqué auparavant et que l’on pensait tout savoir de l’histoire du Canal du Midi, une surprise archéologique sans précédent, attendait la Directrice du musée Dominique Pilato et son équipe. En effet, un étonnant squelette fossilisé, non connu a été retrouvé sur les berges encore boueuses du réservoir.

Un fossile étonnant

Des fouilles archéologiques ont été immédiatement entreprises, Jean-Paul Calvet, président de la société d’histoire de Revel, également membre du club de Spéléologie Sorèze/Revel, ainsi que les plus grands spécialistes internationaux de recherche archéologique, se sont déplacés pour découvrir l’origine de cet animal.

Canular musée du canal

 » Après plusieurs semaines d’études, les anthropologues ont révélé qu’il s’agissait d’une espèce fossile jusque-là inconnue et baptisée «Pinnilupusambrax». En effet, le squelette combine les caractéristiques du «téléostéen» (type loup de mer) et du mammifère marin (type phoque). Cette découverte exceptionnelle, confirme l’hypothèse qu’existait depuis l’époque miocène*, une faille naturelle entre l’Océan Atlantique et la Mer Méditerranée. Le «Pinnilupus» en serait la dernière espèce survivante, réfugié grâce à cette faille, dans le lac de Saint-Ferréol, naturellement remplie d’eau, elle, aurait même été utilisée par l’homme, dès le paléolithique inférieur comme moyen de déplacement et d’échanges « , explique Dominique Pilato, directrice du musée du Canal du Midi

EXPOSITION EXCEPTIONNELLE DU PINNILUPUSAMBRAX 

Cette découverte improbable, sera le centre du travail, exposé cet été par le Musée et Jardin du Canal du Midi. L’inauguration de ce samedi 24 juin, sera l’occasion de révéler au publique cette «Folle histoire du Canal». L’exposition débutera par la présentation de cette exceptionnelle trouvaille archéologique. Puis, après un détour via les Prophéties de Nostradamus, premier annonciateur nébuleux de la découverte, commencera le parcours selon un déroulé chronologique de 34 enluminures révélatrices de… cet itinéraire bis.

Le Musée et Jardins du Canal du Midi, à Saint-Ferréol, est ouvert tous les jours (sauf le lundi), de 10 heures, à 13 heures et de 14 heures, à 18 heures. Juillet et août, tous les jours, de 10h30, à 18h30. Contact : 05 61 80 57 57.
*Période géologique s’étendant d’il y a 23 à 5 millions d’années, correspondant à la période intermédiaire de l’ère tertiaire, placée entre l’Oligocène et le Pliocène. Elle est aujourd’hui intégrée dans l’ère Cénozoïque et correspond à la première période du Néogène. Source Wikipédia